Ituri:”Le budget de l’année 2020 doit être conforme au programme d’action du gouvernement provincial pour l’année 2020″ (président de l’Assemblée provinciale)

La session ordinaire de septembre 2019 s’est ouverte ce lundi 30 septembre 2019 à l’Assemblée provinciale de l’ituri, dans la salle des plénières à Bunia. Elle sera consacrée essentiellement à l’examen du budget.

Le président cet organe délibérant a dans son discours émis le voeux de voir que le prochain budget de la province réponde convenablement aux aspirations du peuple iturien.

J’insiste auprès du gouvernement provincial que le budget de l’année 2020 doit être conforme à son programme d’action pour l’année 2020.Pas de sous estimation ou de surestimation,nous voulons de la transparence et la bonne gouvernance “,a déclaré l’honorable Banga Tchombe Siméon,

Le gouvernement provincial est appelé à déposer le projet d’édit budgétaire au bureau de la première institution provinciale au plus tard le 25 novembre pour être publié le 15 décembre de l’année en cours. Si ce projet d’édit des finances ne sera pas déposé dans les délais prévus pour être promulgué avant le début du prochain exercice, le gouvernement provincial sera obligé de demander à l’Assemblée l’ouverture des crédits provisoires,et l’autorité budgétaire aura 15 jours pour se prononcer. Et si dans les 15 jours avant la fin de session budgétaire, l’exécutif provincial n’a pas déposé son projet de budget, il sera réputé démissionnaire.

Le président de l’Assemblée provinciale a par ailleurs annoncé qu’en dehors des questions budgétaires,d’autres matières législatives, spécifiques et le contrôle parlementaires seront aussi abordées.

Par ailleurs, s’agissant de la situation sécuritaire,il a déploré que 4 territoires sur 5 dans la province de l’ituri “brillent avec une réputation tristement célèbre”. Il a notamment cité les miliciens de la Codeco en territoire de Djugu, de la FRPI au sud d’Irumu et de Mai Mai dans le territoire de Mambasa. Toutefois, il a salué la reddition des miliciens de la FRPI dans le projet exécuté par le programme STAREC et ses partenaires.

Aux fondateurs adeptes des groupes armés, je lance du haut de ce perchoir un appel solennel et pathétique pour déposer les armes aux FARDC ou à la MONUSCO,trop c’est trop,arrêtez.Aux assaillants et Mai Mai en vestes et cravates, je vous conseille dès à présent à orienter vos moyens pour les œuvres philanthropiques. Il est temps que la population se désolidarise de ces rebelles ” , a-t-il martelé.

Quant à la maladie à virus Ebola qui sévit en Ituri depuis août 2018, le président de l’Assemblée provinciale a affirmé que cette maladie “n’est pas virtuelle, ni fictive, mais plutôt une réalité. Elle n’est pas envoyée par un homme politique pour tuer une communauté telle que pensent plusieurs observateurs”.
M.Banga Tchombe appelle à cet effet la population à continuer d’observer les mesures d’hygiènes.

La session ordinaire de septembre qui s’est ouverte ce 30 septembre, va se clôturer le 29 décembre 2019.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook