Ituri:Le peuple Bira annule ses manifestations et présente des excuses au gouverneur Bamanisa

La communauté Zunana regroupant le peuple Bira décide de surseoir toutes ses manifestations prévues à partir du lundi 2 septembre 2019 sur toute l’étendue de l’ituri pour protester contre l’arrestation de ses chefs coutumiers et des notables par le secteur opérationnel des forces armées à Bunia. Cette décision a été rendue publique au cours d’un meeting populaire organisé ce dimanche à Nyankunde, entité située à 45 km au sud de Bunia.

Dans une déclaration faite le vendredi dernier,les bira avaient accusé le gouverneur de province Jean Bamanisa d’être à la base des arrestations de leurs frères. Ils ont donné un ultimatum de 48 heures aux autorités pour leur libération tout en projetant une série de manifestations après l’expiration de ce délai.

La communauté Zunana appelle à cet effet,tout et chacun à vaquer librement à ses occupations et demande pardon au gouverneur suite aux propos tenus contre sa personne.

Nous tenons à présenter nos excuses au nom de la communauté à son excellence Monsieur le gouverneur de province qui a été indexé dans ce dossier d’interprétation sans en être le responsable” , a déclaré Étienne Mudziabaku à lavoixdelituri. net, président intérimaire de cette communauté.

Ce peuple s’engage par ailleurs à collaborer étroitement avec tous les services oeuvrant dans le secteur de la sécurité pour éradiquer le mouvement insurrectionnel en gestation dans la chefferie des Andisoma.

Signalons que le professeur Pascal Ndudanga Kavarios, député national honoraire et Gaston Herabo, chef de la chefferie des Andisoma ont été libéré le samedi dernier par l’armée après trois jours de détention. Ils ont tour à tour sensibilisé leurs frères et soeurs ce dimanche sur la paix dans leurs entités,mais surtout les appeler à se désolidariser d’une force négative signalée dans le village Mbopo,dans le groupement chini ya kilima, en chefferie des Andisoma dans le territoire d’irumu. Ils étaient accompagnés par Ferdinand Fimbo Lebilye,maire de la ville de Bunia, leader de la dite communauté,de madame l’administrateur de territoire d’irumu ainsi que des autres notables bira.

Jusque là Bungamuzi,président national de la communauté Zunana et Nobirabo, chef du groupement chini ya kilima demeurent aux arrêts à l’État major du secteur opérationnel des FARDC à Bunia.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook