Ituri:”Plus de 5000 sujets hema tués depuis décembre 2017 en Djugu”,selon l’association culturelle ENTE

Plus de 5000 sujets hema ont été massacrés sauvagement depuis décembre 2017. C’est ce qui ressort des états de lieux faits respectivement dans les chefferies des Bahema Nord,Badjere,Banywagi et Baguru. Cette révélation a été faite le mercredi 28 août 2019 par le président national de l’association culturelle Ente à l’occasion de la cérémonie de clôture de la conférence intracommunautaire du peuple hema de la RDC qui s’est tenue en ville Bunia.

Ces assisses de trois jours ont permis à ce peuple de scruter la situation sécuritaire qu’il vit il y a plusieurs années et d’en proposer des pistes de solutions. Les participants ont soulevé plusieurs cas de graves violations de droits de l’homme commises par les miliciens de la secte mystico- religieuse de la Codeco. Il s’agit entre autres des viols,pillages systématiques,destruction méchante des nombreuses infrastructures publiques, etc.

Parmi les pistes de solutions,le peuple hema demande au gouvernement congolais d’ assurer la sécurité spéciale de ses membres, de mettre sur pied une commission vérité et réconciliation pour l’ituri,d’installer une base militaire à Laudjo et à Tchomia dans le territoire de Djugu pour une bonne sécurisation de ses membres. De juger et condamner les crimes commis et solliciter l’institution d’un tribunal pénal international pour l’ituri.

Au gouvernement provincial,l’association culturelle Lori demande l’interpellation des chefs des secteurs et des groupements dont les entités hébergent les combattants de la Codeco mais aussi d’ouvrir un dossier disciplinaire contre toute autorité administrative locale impliquée dans ces atrocités. À la communauté internationale, elle lui propose de diligenter une enquête sur les crimes contre l’humanité et crime de génocide commis en Djugu et accompagner le gouvernement congolais dans le processus de rétablissement de l’autorité de l’État dans ce territoire.

A la communauté hema ,nous demandons de s’abstenir de toute action belliqueuse et de vengeance, de dénoncer tout cas de violences. À la communauté Lendu de dénoncer également tout cas de violences d’infiltration aux autorités légalement établies, d’inviter ses membres à se désolidariser de cette milice mais aussi cesser de stigmatiser les hema”, peut-on lire dans un document sanctionnant la fin de ces travaux, dont lavoixdelituri.net s’est procurée une copie.

Le vice-gouverneur de province, Martin Shalo Dudu qui a présidé ces assises a déclaré qu’il y aura des poursuites judiciaires à l’endroit de toute personne impliquée dans ces atrocités, il a également proposé la mise en place d’un comité de suivi de toutes les recommandations formulées.

La conférence intracommunautaire du peuple hema qui intervient après celle organisée il y a quelques mois par la communauté Lendu à Kpandroma dans le territoire de Djugu, bénéficie de l’appui financier du gouvernement provincial de l’ituri.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook