Bunia: Le maire de la ville remet en cause l’arrêté du bourgourmestre de la commune de Shari

Le premier “arrêté” du bourgourmestre intérimaire de la commune de Shari portant désignation et affectation des chefs des quartiers et leurs adjoints signé le samedi 10 août dernier suscite déjà des réactions.

La première est celle du maire de la ville de Bunia qui s’oppose farouchement à cet document. Selon lui, la nomination de ces animateurs des quartiers n’est pas opportune car des travaux de fond devront être faits en amont.

Il y a un arrêté qui a mis en place les 24 quartiers dans la ville de Bunia. L’article 2 de même arrêté exige que l’on attende un document annexe fixant les différentes limites de ces entités. Je trouve que c’est aller vite à besogne en désignant ces nouvelles autorités qui ne maîtrisent pas encore ces limites. S’il ya des intérêts privés il doit arrêter, “ a déclaré Ferdinand Fimbo Lebilye .

Il indique que la désignation de ces responsables locaux devrait être précédée par un arrêté du gouverneur de province mettant en place une commission chargée de délimitation de ces quartiers.

Pour le moment, il n’y a pas question qu’un chef de quartier puisse quitter son quartier pour un autre, que chacun garde sa position initiale jusqu’à nouvel ordre. Je demande à l’auteur de cet document et aux autres d’éviter l’hypocrisie , nous devons avoir une unité de commandement “, a-t-il martelé.

M. Fimbo précise par ailleurs que la désignation de ces chefs ne doit pas se faire par le seul gré des bourgourmestres, mais plutôt à travers le conseil communal qui n’est pas encore opérationnel .

Comme conséquence néfaste, il cite par exemple des documents parcellaires qui seront émis dans ces nouveaux quartiers sans soubassement juridique. Il annonce que “des mesures conséquentes seront prises contre cet arrêté”.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook