Ituri: Plus de 200 victimes des atrocités enregistrées par l’auditorat militaire

La commission d’enquêtes judiciaires mise en place par le gouverneur de province annonce avoir enregistrée plus de 200 victimes des violences des territoires d’Irumu, Djugu et de Mahagi.

Composée de 10 membres dont 4 magistrats et 6 officiers de la police judiciaire,Opj, cette commission est repartie en deux groupes. Le premier est installé à Bunia et le second en Djugu-Mahagi.

Le major Vicky Lopombo, auditaire militaire de garnison de l’Ituri à Bunia qui collabore avec la dite commission, indique que la sécurité de ces victimes est garantie et qu’il n’existe pas des conditions pour se faire identifier et auditionner.

Les victimes enregistrées sont celles qui ont perdues les membres de leurs familles respectives, leurs biens, ainsi que ceux qui ont été blessées ou agressées par des hommes armés. Il en est de même des personnes ayant des renseignements à fournir à la justice pour l’aider à dénicher, identifier et appréhender les auteurs de tous les actes infractionnels envue de les poursuivre.

Opérationnelle depuis le 28 juillet dernier, cette commission dirigé par le capitaine Aimé Umba pourra clôturer ses travaux vers la fin de ce mois d’août. Le financement est exclusivement du gouvernement provincial de l’Ituri, et ses rapports seront déposés auprès du gouverneur Jean Bamanisa Saidi, précise la même source.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EMAIL
Facebook
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM