Ituri :”La situation sécuritaire très précaire après le passage du président Félix Tshisekedi”(société civile)

La société civile forces vives de l’Ituri déplore la détérioration de la situation sécuritaire dans cette province depuis le mois de juillet dernier.

Dans un communiqué de presse rendu public ce samedi 3 août et dont lavoidelituri. net s’est procurée une copie, les membres de cette structure citoyenne réunis le 1er août dernier à Bunia ont fustigé ce que certains membres du gouvernement tant national que provincial continuent à “minimiser la souffrance imposée injustement à la paisible population iturienne” en se référant de la récente déclaration du VPM chargé des questions de l’intérieur. Ce dernier avait minimisé l’ampleur du drame signalé en Ituri .

La situation sécuritaire demeure encore très précaire en dépit du message de paix du chef de l’État Félix Tshisekedi. Neanmoins les forces vives saluent et soutiennent les bonnes volontés, ainsi manifestées pour restaurer la quiétude à la population longtemps meurtrie “ peut-on lire dans ce communiqué signé par Maître Jean Bosco Lalo, coordonnateur provincial de la société civile de l’Ituri.

Tout en remerciant le chef de l’État par rapport au don de 850.000 dollars américains disponibilisé aux déplacés de guerre basé dans les sites d’hébergement en ville de Bunia, la société civile déplore toutefois le manque d’informations nécessaires sur son affectation ou utilisation réelle.

Le procès intenté contre les présumés auteurs du crime de Djugu depuis plus d’une année tarde à aboutir, entretemps les auteurs de la mort des chinois ont subi la rigueur de la loi en un temps record parce qu’il y avait des lingots d’or dont l’opinion ignore la destination jusqu’à ce jour” a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, s’agissant de la maladie à virus Ebola qui sévit dans cette province il y a une année, les forces vives proposent la délocalisation du centre de traitement de l’hôpital général de référence de Bunia situé en plein centre-ville pour diminuer le risque de propagation de cette maladie.

Rappelons que dans son compte rendu du samedi 27 juillet dernier, le tout premier conseil des ministres avait affirmé que ” la situation sécuritaire est relativement calme à travers la province de l’Ituri en dépit de quelques cas isolés enregistrés dans certains territoires “.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook