Ituri: Le DG suspendu de la Sokimo se dit prêt à regagner son poste et propose des solutions pour sa relance

Le Président Félix Tshisekedi a lors de son passage en ituri confié aux parlementaires de cette province une mission,celle  de lui proposer une liste des personnes qu’il pourra nommer à la tête de cet portefeuille.

Dans un point de presse animé ce mercredi 3 juillet à Bunia, le professeur Upio Kakura wapol, directeur de la société minière de Kilo Moto, Sokimo en sigle, a émis le voeux de  voir son nom figurait sur cette liste afin  de revenir poursuivre ses projets  tout en déplorant “la procédure illégale” de sa suspension par la ministre nationale de portefeuille.

“Je reçois beaucoup de coups de fils des personnes qui veulent me voir de retour pour diriger la Sokimo. Si on estime par rapport à mes capacités et compétences que je revienne comme directeur général, je suis prêt pour continuer ce que j’ai entrepris, mais dans un un nouveau contrat avec l’État actionnaire ” a-t-il déclaré

Pour une bonne relance de cette société étatique, il  propose certaines pistes de solutions, notamment la mise en place d’une “gouvernance de changement”,propre à une société minière marquant la rupture avec les anciennes pratiques qui bloquent sa relance .Il estime qu’au stade actuel, il est impérieux d’organiser un échange franc avec les délégations syndicales pour pallier au problème de l’inadéquation entre les ressources humaines et les moyens dont disposent la Sokimo.
Il propose que le directeur des productions de cette entreprise qui réside à Kinshasa, la capitale ,revienne là où les minerais sont produits.

” _Le directeur des productions doit être dans les mines tous les jours,il doit être en contact permanent lui-même avec les ingénieurs,les techniciens,il doit être présent là où on négocie des contrats_ “,a-t-il martelé.

Docteur en droit, et doyen de la dite faculté à l’université de Bunia, le professeur Upio Kakura Wapol est également enseignant à l’université de Kinshasa. Il fût ministre national des droits humains et était suspendu le 21 décembre 2018,une année seulement après sa prise des fonctions, par la ministre nationale de portefeuille. 6 mois après, il réclame toujours  sa réhabilitation après avoir achevé les trois mois conformément au principe administratif.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook