Bunia : Des manifestations contre la publication du gouvernement Bamanisa

Les militants et cadres de “Congolais unis pour le changement,CUC,un parti politique ayant son siège en ville de Bunia , sont descendus ce mercredi 26 juin dans la rue pour manifester leur rail bol sur l’absence de leur délégué au sein du gouvernement Bamanisa Saidi, publié le lundi dernier. Leur mécontentement est contenu dans un mémorandum adressé au président de la République et dont les copies ont été lues et déposées respectivement au bureau de l’Assemblée provinciale et au gouvernorat.

Selon le secrétaire exécutif provincial du dit parti,l’actuel gouverneur de province s’était engagé en guise de reconnaissance au soutien lui apporté pendant sa campagne électorale de confier au CUC le ministère provincial des infrastructures, travaux publics et reconstruction ainsi que d’un poste de directeur à la régie provinciale, la DGRPI, une fois élue.Un engagement contenu dans un protocole d’accord dûment signé par le gouverneur lui-même, dont lavoidelituri.net s’est procuré d’une copie. Des closes qui n’ont pas été respectées.

” Étant conscient des voix obtenues à l’Assemblée provinciale,l’actuel gouverneur n’avait aucune raison de marginaliser le CUC qui lui a permis la réussite au premier tour envue d’échapper au second tour qui craignait manifestement car une seule voix de moins pouvait le faire tomber.
Force est de constater que l’intention de notre partenaire était tout simplement de se servir de notre parti comme un tremplin juste pour accéder au pouvoir envue de nous remercier en monnaie de singe en dépit de la lettre de la présidence de notre parti reprenant même le nom et le curriculum vitæ de l’animateur du poste qui nous revenait du droit.
Ce genre de comportement frise le sabotage qui ressemble à une vaste blague pourtant lui-même est l’auteur du slogan Tuache ziaka,laissons la blague “,a déclaré Bungamuzi Kakani Charles .

Le CUC sollicite à cet effet l’implication du président de la République pour qu’il pèse de tout son poids afin que l’autorité provinciale constitue un gouvernement inclusif,sans gêner l’un ou l’autre camp, en tenant compte des facteurs de l’équilibre géo-éthno-politique ceci dans le but de “préserver la paix encore fragile en ituri”.

Congolais uni pour le changement qualifie cet acte d’une simple provocation et demande au gouverneur Bamanisa de revenir au bon sens honorant sa promesse écrite vis-à-vis de lui. Il promet d’user des moyens politiques et juridiques pour qu’il soit remis dans ses droits.

De son côté, le professeur Pascal Ndudanga Kavarios, l’un des notables Bira a au cours d’un point de presse ce même mercredi présenté son indignation de voir que sa communauté est absente dans ce gouvernement. Il a indiqué que c’est pour la énième fois que le peuple Bira sont oubliés dans des postes de commandement, il recommande au gouverneur de revoir son arrêté.

” Que cette injustice qui mérite d’être corrigée se fasse immédiatement et rapidement de peur de lancer toute la communauté Bira dans la méfiance”, a-t-il affirmé.

Rappelons que parmi les 21 communautés de l’Ituri , 10 font partie du gouvernement Bamanisa, parmi lesquelles celle de Bira.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook