Ituri :”Le PAM n’est pas responsable de la problématique sécuritaire en Ituri”,affirme son directeur pays


C’est au cours d’une conférence de presse ce vendredi 21 juin que le représentant du PAM en République Démocratique du Congo,a  éclairé l’opinion. Selon Claude Jibidar, cet entrepôt est renforcé en vivres depuis l’année dernière suite à la sécurité alimentaire déplorable que traverse la province de l’Ituri .

“Nous avons mis en place un plan pour aider les personnes déplacées en 2018 à retourner chez elles en les assistant en vivres. Nous n’avions pas le nombre des déplacés que nous avons aujourd’hui, les besoins aussi a augmenté. Nous  avons une dizaine d’entrepôts à travers la RDC ,nous les changeons par rapport aux besoins. Si nous avons besoin de 3000 ou 5000 tonnes,nous allons prendre un entrepôt de cette catégorie là, ce n’est que ça, il n’y a pas d’autres raisons que ça “,je ne sais pas d’où viennent toutes ces spéculations, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il indiqué que son organisation procède déjà à l’assistance aux nouveaux déplacés basés dans les sites d’hébergement en ville de Bunia. Toutefois,il affirme que d’autres  bénéficieront des vivres après une identification totale de ces déplacés.

Rappelons que depuis quelques mois, le Programme Alimentaire Mondial PAM, loue un nouvel entrepôt à Bunia. Il s’agit d’un nouveu bâtiment, construit quelque peu avant que le PAM ne le lou. 

Déjà lors de la construction du dit entrepôt, un groupe des personnes mal identifiées avaient été arrêtées dans le quartier Kindia, un des quartiers périphériques de Bunia. Après, ces personnes avaient été identifiées par les services de sécurité, comme étant venues du Nord Kivu, invitées pour la construction de ce bâtiment. C’est cela qui avait alimenté la curiosité de la population sur ce bâtiment en construction. Quelques semaines après, à peine fini, le PAM l’a pris à location. Des nombreux camions de cette agence humanitaire venant pour ravitailler l’entrepôt commencaient à stationner sur les avenues. C’est ainsi que des habitants ont commencés à s’interroger sur l’opportunité de ce gigantesque entrepôt loué par le PAM. Cela a malheureusement coïncidé par la résurgence des violences en Territoire de Djugu. Différentes structures de la société civile dont la coordination Provinciale elle même s’étaient  exprimées, allant jusqu’à accuser cette agence des Nations unies, de tireur des ficelle de l’insécurité qui sévit à Djugu.

Placide UcircanZone contenant les pièces jointes

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook