Ituri : Plus de 15.000 déplacés vivent dans des conditions déplorables à Bunia

Les déplacés ayant fui les atrocités en territoires de Djugu et d’Irumu traversent le calvaire dans les deux sites d’hébergement construits en ville de Bunia. Le gestionnaire du site situé dans la concession de l’hôpital général de référence de Bunia parle de 8.892 déplacés dont 2.622 ménages enregistrés à ce jour.
Ces personnes qui vivent dans des conditions très déplorables éprouvent des besoins énormes d’ordre médical et nutritionnel.

“Nous sommes débordés actuellement par le nombre croissant des déplacés dans notre site suite au regain de l’insécurité dans leurs entités. Ils vivent difficilement ici, ils ont besoin des bâches pour se construire des logis,des litteries, de la nourriture, des vêtements…Le peu des vivres que le Programme Alimentaire Mondial avait remis aux anciens déplacés ont été partagés par ces derniers avec les nouveaux,par solidarité. Cela accentue leur vulnérabilité.
C’est pourquoi nous appelons les personnes se bonne volonté de leur venir en aide avant que les pires ne se produisent “,a déclaré le pasteur Ignace Bingi Sumbuso à lavoidelituri. net. Conséquence, une dizaine des décès sont déjà enregistrés,seulement en l’espace d’une semaine, ajoute-t-il.

Les mêmes conditions sont signalées dans le site construit dans la concession de l’Isp/Bunia où présentement on enregistre 6.740 déplacés, hormis ceux-là qui vivent dans des familles d’accueil à Bunia et environs.

Pour désengorger ces sites leurs gestionnaires plaident pour la construction des autres espaces pouvant accueillir les nouveaux déplacés.

Ces déplacés fuient des nouvelles attaques perpétrées depuis mai dernier par des hommes armés identifiés à un certain “Ngudjolo “, leader de Codeco une secte religieuse localisée dans le secteur des Walendu pitsi , selon l’armée.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EMAIL
Facebook
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM