Ituri: La résolution 2463 du conseil de sécurité des Nations Unies foulée aux pieds

Le 29 mars 2019,le conseil de sécurité des nations unies à New York avait décidé de renouveler le mandat de la MONUSCO à travers sa résolution 2463 avec tâches prioritaires la protection des civils comme décrit au paragraphe 29 i.

C’est pourquoi des camps de la MONUSCO sont installés en territoire de Djugu précisément à Lodda, en secteur des Walendu Pitsi et à Roo/Blukwa dans la chefferie des Bahema Nord envue de sécuriser convenablement la population en proie aux menaces, massacres à grande échelle qui s’y déroulent.

Cependant, des habitants et quelques membres de la société civile locale affirment que les casques bleus du contingent bangladais de déploiement rapide ne font que la protection de leurs camps et de leurs convois logistiques.

“Un génocide entrain de se produire dans notre territoire de Djugu sous leurs barbes pourtant ils ont un arsenal impressionnant des matériels militaires pour mater cette milice mais se terrent dans leurs camps laissant la population mourir innocemment. Sont-ils venus faire le tourisme chez nous ?”, s’est exclamé un notable du territoire de Djugu sous couvert de l’anonymat.

Ils demandent à la MONUSCO de retirer tout simplement ses troupes qu’ils jugent “inutiles “à cause de leur inefficacité et professionnalisme.

“On tue les civils même non loin des bases de la MONUSCO, que font finalement ces casques bleus chez nous, que font leurs hélicoptères, drônes, armements”… s’est interrogé un acteur de la société civile .

L’Union des patriotes congolais, un parti politique membre de la coalition LAMUKA de son côté, invite la MONUSCO, représentante de la communauté internationale, à briser son silence qui selon elle frise une certaine indifférence face à cette “tragédie” humaine, pour mériter sa présence au côté du gouvernement congolais.

” Même si la protection de la population des civils qui est la priorité des priorités de la MONUSCO,mais elle est d’abord une fonction régalienne de l’État congolais, nous sommes là juste en appui aux forces armées congolaises. Nous appuyons les autorités provinciales de l’Ituri avec les moyens en notre disposition.
La résolution 2463 du conseil des nations unies privilégie plus le dialogue et non l’option militaire. Le départ des troupes de la MONUSCO ne dépend pas des individus plutôt des autorités congolaises “,a ainsi réagi Florence Marshall porte-parole de la MONUSCO dans un échange téléphonique avec lavoixdelituri.net.

Placide Ucircan

Please follow and like us:

Une pensée sur “Ituri: La résolution 2463 du conseil de sécurité des Nations Unies foulée aux pieds

  • juin 19, 2019 à 10:15
    Permalink

    Puis-je connaître l’adresse exact de média en ligne la voix de L’Ituri s’il vous plaît.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook